La protection Sociale est un enjeu majeur pour les professions libérales. Vous trouverez ici toutes les informations sur la prévoyance Madelin, la retraite complémentaire, la Mutuelle santé et l’assurance emprunteur

Les cotisations complémentaires ne sont pas obligatoires en conséquences elles entrent dans le cadre de la loi Madelin. Elles bénéficient donc d’une déductibilité fiscale permettant d’optimiser les postes prévoyance tns, épargne retraite et complémentaire santé.

Afin de bien comprendre la protection sociale nous vous invitons à parcourir ce site pour comprendre les enjeux de l’évaluation de vos besoins en fonction de la réalité des risques encourus par les professionnels libéraux et notamment les Chirurgiens-dentistes.

Garantir ses revenus d’activités, sa retraite c’est protéger son cadre de vie

Les chirurgiens-dentistes dépendent de la CARCD. Leur couverture prévoyance est imparfaite et ne permet pas de maintenir les revenus en cas d’arrêt de travail. L’assurance prévoyance permet de garantir les revenus lors des événements d’incapacité temporaire, d’invalidité partielle ou totale et de décès.

La retraite complémentaire des Chirurgiens-dentistes

La retraite est une question centrale. Bien comprendre ses droits est un enjeu. Compléter ses droits en bénéficiant de la loi Madelin est une obligation. Les revenus de retraite sont inférieurs aux revenus d’activité. Dès lors, il est nécessaire de compléter sa future retraite par la mise en place d’une solution retraite complémentaire de type PER. La loi PACTE a introduit de nouveaux dispositifs de retraite. Vous bénéficiez d’une déductibilité fiscale si vous versez des primes sur un contrat de retraite complémentaire.La loi PACTE permet de sortir sit en rente soit en capital.

La retraite PER permet de compléter ses revenus en bénéficiant d’une déductibilité fiscale.

Henri.E