La prévoyance des Chirurgiens-dentistes

Les Chirurgiens-dentistes dépendent de la CARCD pour leurs prestations prévoyance et retraite. Un contrat d’assurance prévoyance doit permettre de compléter les carences du régimes générale. Le régime prévoyance des Dentistes intervient sur les prestations suivantes :

  • L’incapacité temporaire : Cela correspondront aux versements d’indemnités journalières suite à un accident, une maladie ou une hospitalisation. Les prestations sont versées après une franchise de 90 jours sur une période de 1095 jours (3 ans).
  • L’invalidité pour être indemnisée doit être totale c’est à dire que le taux d’invalidité doit être supérieur à 66%. L’invalidité partielle est exclu de l’indemnisation.
  • Le décès : Les prestation décès sont versées aux ayants droits.

Le régime général n’a pas vocation au maintien des revenus en cas d’arrêt de travail. Le Chirurgien-dentiste risque donc de perdre en niveau de vie s’il se retrouve dans l’incapacité d’exercer sa profession. Pire la perte peut devenir définitive s’il se retrouve en invalidité totale.

Il est donc opportun de prévoir de mettre en place un contrat de prévoyance complémentaire chirurgien-dentiste afin de générer des revenus de remplacement pour compléter le régime général CARCD.

Cela permet de couvrir les postes indiqués ci-dessus notamment ramener la franchise en incapacité à 15 jours, garantir la prise en charge de l’invalidité partielle et garantir un revenu d’activité en invalidité totale. De même les ayants droits peuvent voir les prestations décès fixées à un niveau de capital suffisant pour palier la perte économique du décès du Praticien.

Vous devez faire attention aux différents contrats sur le marché.. En effet, les contrats complémentaire sont par essence identiques mais relativement différents.

Les pièges à éviter en matière d’assurance prévoyance complémentaire

  • Identique : C’est à dire qu’ils présentent les mêmes couvertures c’est à dire l’incapacité temporaire, l’invalidité et le décès. Sauf qu’en réalité des différences notables existes. Notamment sur l’invalidité.
  • Par exemple certains contrats vont intégré le barème croisé en lieu et place du barème professionnel. Mais aussi adopté un taux d’invalidité sur la base du T/100 en lieu et place du T/66 bien plus générateur de droits. Enfin certains contrats excluront d’office les pathologies psychiques mais aussi les pathologies vertébrales.

Les caractéristiques d’un bon contrat de prévoyance

  • Barème strictement professionnel
  • Taux en T/66
  • Déclenchement de la rente avec un taux inférieur à 33%. Certains contrats prévoient un déclenchement à 16%
  • Pas d’exclusion pour les maladie psychiques et psychiatriques
  • Pas d’exclusion pour les maladies dorso-vertébrales

Vous avez les cartes en main pour optimiser votre protection sociale et notamment votre maintien de revenu tns en arrêt de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *